FABLES

Spectacle très jeune public
d'après la fontaine

« Une Grenouille...

Réveillée par des sons étranges, découvre le monde alentour : l’espace, le public, son propre corps.

Vit...

Une créature qui se tient derrière elle, impressionnante par sa taille et sa splendeur !

Un Lion ! »

C’est décidé, elle va tout faire pour devenir son égal ! Chasser une mouche, se gonfler, ou… chanter? Il faut tout essayer pour voir !

Un spectacle ludique et poétique qui met en scène les tribulations d'un être émerveillé

de lui-même et de la vie, qui n'a qu'un rêve : découvrir, grandir !

1/5

Note d'intention

L’univers invoqué dans les Fables (de La Fontaine et d’Ésope dont il s’inspire) nous fait rêver par ce qu’il a d’évident. Aussitôt qu’une situation est formulée, nous y croyons: « Deux mulets cheminaient … » ; « Le Chêne un jour dit au Roseau … » ; « Un lièvre en son gîte songeait … » etc.

Dire en un vers ce qui a lieu devant nous, c’est une magie que nous souhaitions amener sur scène. Car les Fables génèrent toujours des rencontres improbables et des situations étranges, que nous acceptons dès l’instant où nous les lisons. Ainsi chez La Fontaine, les corbeaux mangent du fromage, les fourmis sauvent les colombes et les rats s’invitent à dîner.

L’étrangeté de ces situations et l’effet qu’elles procurent ont pour nous quelque chose de profondément théâtral. Les deux Fables qui principalement adaptées ici sont La Grenouille qui se veut faire aussi grosse que le bœuf et Le Lion et le Rat, qui font partie des dix à  quinze Fables connues du grand public et étudiées en primaire.

 

Mais que se passerait-t-il si une Grenouille se réveillait au côté d’un Lion ? !

La transformation du bœuf en Lion nous permet d’accentuer le plaisir du contraste entre l’être qui se gonfle encore et encore comme un ballon et celui qui représente puissance et dignité.

 

Car dans le spectacle, les rapports ne sont pas si évidents...

Certes, la « grenouille » déplore sa petitesse, se compare à la magnificence du lion et cherche par tous les moyens à se hisser à cette hauteur.

Le changement du bœuf en lion nous amène aussi à la fable Le Lion et le Rat dans laquelle on trouve :

« On a souvent besoin d’un plus petit que soi »

Cette parabole vient s’opposer à la morale de la première fable et permet ainsi à notre grenouille de découvrir sa propre valeur.

Pour qui ?

à partir de 18 mois

Ce spectacle s’adresse à tout enfant, avant même son entrée en maternelle.

Les plus jeunes seront intrigués par les couleurs vives des animaux représentés, par la musique, le son et par l’éveil progressif d’une grenouille en perpétuelle découverte.

À partir de trois ans, ils comprendront les quelques mots de la Grenouille et pourront rire des galipettes, des chutes et des tentatives ratées de celle-ci dans sa quête pour se faire plus grande.

Cette grenouille, étonnante par nature, est pour nous le lien entre la Fable et le public. Comme un enfant, elle est fascinée par tout, à commencer par son propre corps, elle voudrait être plus grande et plus forte, rejoindre le Lion qui se tient fièrement derrière elle.

Crédits

 

Conception, adaptation : Céline Cohen et Luc Onnen

Mise en scène : Céline Cohen
Composition, guitare, environnement sonore : Luc Onnen
Décor et accessoires : Louise Catry-Bossis et Luc Onnen
Regard complice à la mise en scène : Régis Goudot
Création lumière : Wilfried Tisseyre
Crédit Photos : Louise Catry-Bossis