Les douceurs de l'aprés - midi.png

PRESENTATION

Histoires d’amour entre mots et musique : première rencontre, liaison établie, relation impromptue, fantasme enfin réalisé… Laissez-vous embarquer par ces songs-récits.

Les lectures et concerts sont suivis par une interview, ponctuées de "minutes anonymes" (messages personnels déposés par courrier ou envoyés par mail), de virgules sonores et programmation musicale.

RETROUVEZ

> (également dans "les Douceurs de l'après-midi") « le Chœur Gay de Toulouse ». 20 voix masculines qui reprennent à pleins poumons et a cappella un répertoire librement inspiré de la culture musicale gay, arrangé par leur chef de chœur Bruno Coffineau.

> Lénaïck Planquois invite MIEGEVILLE pour une allégorie du processus amoureux, déclinée en divers dégradés de bleus, en forme de concert-lecture. Du bleu azur des débuts au bleu nuit de la séparation, les voix se mêlent, entre chansons et lectures, prose et poèmes. Les sons aussi, entre piano et accordéon, traditionnel et électro moderne, grâce au talent d’Édouard Bertrand.

> Évagation – Sound Module Poésie. De la caresse à la tension extrême, les mots et le son explorent les évagations d’Éva aux prises avec son désir. Eva aura la voix de son autrice : Marie Lambda, biberonnée au Sex, drugs and rock’n roll, à l’encontre de la lignée patriarcale imposée. La poésie, fleur au fusil, est son passe-droit pour habiter l’espace interdit du désir-plaisir. L'artiste 1KA, sound performeur digital, l'accompagne.

> C'est sur le mode du collage cher à William Cliff que Pierre Courcelle, comédien et musicien, prête sa voix à ce poète belge de langue française, prix Goncourt de la poésie 2015. William Cliff adresse des vers méticuleux à un Manor, un Philippe, à des inconnus croisés « entre Sodome et Strip-Tease Square », des singularités au milieu du «cirque automatique des humains».